Boudoir

#PRAYFORPARIS #PRAYFOROURWORLD

Vendredi 13 novembre, aux alentours de 21h45, je peaufine l’article tellement emprunt de futilité, que vous vous apprêtez à lire. Je le planifie pour le lendemain, 9h00. Je vaque rapidement à quelques occupations, avant d’entamer mes révisions. Mon téléphone s’éteint, je n’ai plus de batterie. Je le rallume immédiatement, car j’étais en train de dire à mon amour combien je l’aime, combien j’aime notre relation. Il me répond tendrement et enchaîne « encore une fusillade à Paris, au moins 18 morts ». Oh non, pas encore, qu’est-ce qu’il se passe, les gens sont fous.. « Piste attentats privilégiée ». Non.. Le cauchemar recommence.. Non.. Je passe la soirée devant BFM, jusqu’à plusieurs heures après l’assaut au bataclan. Le souffle coupé, tétanisée.. J’ai peur. Le lendemain, je dois rejoindre des copines, mais je n’ai ni le coeur, ni malheureusement la force de me rendre dans un lieu public, j’annule, j’ai peur.. Une peur au ventre tellement violente, une peur que je n’aurais jamais pensé ressentir.. J’ai du mal à trouver mes mots, j’en ai parlé plusieurs fois sur instagram, et je vais me répéter, mais les sentiments s’entremêlent. La peur et la tristesse, la colère et l’incompréhension. Mon Dieu ça fait mal.. Je me sens en deuil, je n’ai perdu personne, mais comme beaucoup j’ai perdu tellement ce soir là. J’ai perdu le sentiment de sécurité que je ressentais en étant entourée de monde, j’ai perdu toute envie de sortir, j’ai perdu le calme de ma petite vie tranquille que j’ai bien du mal à reprendre.

Je repense avec émotion à cette même période l’année dernière, ma période préférée, automne hiver, cette période où j’ai tant de jolies choses à fêter.. Cette insouciance l’année dernière, lorsqu’on aurait jamais imaginé tout ça, lorsqu’on était heureux sans boule au ventre.. Cette insouciance me manque tellement, tellement..  Et si on ne la retrouvait pas de si tôt?.. Après les attentats de Janvier, je me suis sentie soulagée, après l’assaut à l’hyper cacher, je me suis bêtement imaginée et persuadée que le cauchemar était fini.. Les attentats, j’y pensais de temps en temps.. De loin. J’avais peur en allant à Paris, mais une fois là-bas c’était oublié.. Aujourd’hui je suis dans un tout autre état d’esprit comme je l’ai dit sur instagram, la peur ne me quitte pas et j’ai même du mal à aller à la fac ; les victimes étaient des personnes comme nous tous, et c’est la constatation qui effraie peut-être le plus c’est que ça aurait pu être chacun de nous.. Alors voilà, comme sûrement beaucoup je ressens une véritable rupture que je n’ai pas ressenti en Janvier, j’ai mal, j’ai du mal. Je suis terrorisée à un point inimaginable, j’ai peur de connaître la guerre du haut de mes 20 ans tout juste acquis, peur de me retrouver au mauvais endroit au mauvais moment, évidemment ma peur viscérale de mourir reprend le dessus et c’est pas facile, comme pour beaucoup je suppose.. Alors qu’il y a quelques jours, mes seules préoccupations étaient que de perdre quelques kilos et de commander un kit Melted en rupture de stock sur Sephora, aujourd’hui je me rends compte avec une immense tristesse combien mon quotidien est futile. Plus rien ne me paraît avoir d’importance, de ma collection de maquillage à mes études, tout me paraît vide. Sûrement le choc.. Au delà des 139 victimes qui sont constamment dans mes pensées, je pense énormément à un couple, Mathias et Marie dont les noms et les sourires m’ont profondément marquée. Je ne sais pas pourquoi je pense à eux plus qu’aux autres, inconsciemment je nous projette sûrement -mon copain et moi- à leur place, et ça me glace le sang, ça me brise le coeur.. La constatation effarante selon laquelle la vie ne tient qu’à un fil me retourne l’estomac, je suis littéralement terrorisée.. J’ai si peur, si peur si vous saviez.. Je vois toutes ces personnes si fortes, qui tiennent debout et qui reprennent leur vie, et moi je me retourne au moindre bruit. J’ai vraiment du mal à mettre des mots sur ce que je ressens, mais je pense avoir évoqué l’essentiel, j’ai peur pour l’avenir et j’ai envie de fuir.. J’espère du plus profond de mon coeur, de mon âme, de mon être, que ce cauchemar se termine au plus vite, sans plus aucune victime. Évidemment, c’est atroce à dire, et notre gouvernement ne le cache pas, ce souhait est assez utopique.. J’ai mal, pour mon pays, pour ces victimes, devant l’effroyable constatation que certains monstres n’ont pas une once d’humanité.. Ils nous prennent ce qu’on a de plus beau : la tranquillité de vivre dans un pays libre, une liberté pour laquelle tellement de nos ancêtres ont donné leur vie.. Je suis terrorisée, attristée, écoeurée, révoltée.. J’ai constamment envie de pleurer, et j’ai du mal à retenir mes larmes. Je ressentais le profond besoin d’écrire ces quelques mots, je pense que rien ne sera plus jamais pareil.

 

 

Edit : J’ai supprimé la partie futile de l’article. Je souhaitais garder mon ressenti face aux attentats, ces quelques mots que j’avais réussi à mettre sur mes sentiments à ce moment là. Depuis cet article, des attentats il y en a eu d’autres, partout à travers le monde. Mais je reste profondément marquée par les attentats de novembre, je n’oublierai jamais la cassure que j’ai ressenti ; désormais il y a un avant et un après. Un an et demi plus tard, je sursaute encore au moindre bruit.

 

Publicités

20 réflexions au sujet de « #PRAYFORPARIS #PRAYFOROURWORLD »

  1. Ces chaussons sont incroyables, je les achètes d’années en années chez Primark (Penneys en Irlande). Ils ne restent mignons qu’une saison mais pour un si petit prix, on ne leur en veut pas =) Ah tiens, ils sont à mes pieds là =)

    J'aime

  2. J’aime beaucoup ta sélection, ces 2 saisons sont mes préférées aussi !
    Quand aux tristes événements qui ont eu lieu je n’ai pas de mots comme je ne cesse de le répéter autour de moi, je suis profondément choquée et cette boule au ventre que tu n’aurais pas pensée ressentir un jour, je l’ai aussi malheureusement je te comprends…
    Bises
    Améni
    lyonnaisesnextdoor.fr

    J'aime

    1. Je suis contente que cette sélection te plaise, j’adore l’ambiance cocooning pour moi ce sont deux saisons pleines de douceur..
      Et concernant les événements, je suis totalement blasée, peut-être même résignée face à la cruauté de certains et à la bêtise des autres.. J’espère vraiment que la situation va vite s’améliorer..

      J'aime

  3. J’aime trop cette période moi aussi.. Mais seulement jusqu’au 31 décembre, après y’en a marre ! Une amie a moi s’est acheté les chaussons tout doux, ils sont trop chou.
    J’ai la chance d’avoir un Primark vers chez moi j’ai hate d’aller y faire un tour :-)

    J'aime

    1. Oui pareil pour moi 🙈 C’est vrai qu’après Noël ça n’a plus le même charme…
      Ils sont trop beaux j’adore 😍 Oh effectivement tu as de la chance, j’ai hâte de voir tes trouvailles 😄

      J'aime

Cet article vous a plu ? ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s